Documentation
 
 
CHALEUR - FROID
 
  • Notions importantes à distinguer en Médecine Traditionnelle Chinoise car il faut prendre le contre-pied de cette situation
  •  
  • Mais il convient de distinguer le vrai froid avec chaleur apparente, cette chaleur qui s'échappe à cause de trop de froid (ménopause) ou d'insuffisance ; de la vraie chaleur avec faux froid à cause de la température : mains glacées.
  •  
    Le contre-pied de cette situation est pris en MTC avec l'alimentation. Les aliments sont ou chauds ou froids, c'est à dire qu'ils produisent un effet de froid dans l'organisme (salade, poisson, lapin, vin par exemple) ou un effet de chaud (poulet, mouton, boeuf, carotte, pain, alcool...).
     
    Comment les chinois en sont venus là :
    - Expérimentalement, in vivo en consommant ces produits : on peut ressentir leurs effets et les analyser. En cas d'infection avec fièvre, il est dangereux de manger des produits qui réchauffent tels que moules, crevettes, pot au feu. Par contre, il est recommandé de consommer une soupe de légumes verts, du tilleul.
    - Le convalescent doit manger des produits plus riches et reconstituants : bouillon de poule, foie, oeufs...
     
    La difficulté consiste à ne pas se fier à un seul symptôme pour se faire une idée, mais poser l'ensemble du tableau spécifique à chaque individu.
    Certains symptômes peuvent être chauds (à la tête), mais d'autres froids (les pieds) par exemple.
     
    Deuxième piège : croire qu'un symptôme trouvé est toujours lié à un type d'état. L'hypertension n'est pas toujours due à la chaleur, mais peut être due à l'obstruction dans les vaisseaux provoquée par du cholestérol (graisse dans les vaisseaux), ou la stagnation du sang, ou la lumière des vaisseaux rétrécis à cause du froid.
     
    Chaque maladie peut très bien être rattachée à tous les types du déséquilibre :
    Par exemple, l'hémiplégie peut être due à une rupture des vaisseaux, pas du tout à un excès de pression dans ceux ci mais à une insuffisance de résistance des parois, donc au contraire à une faiblesse qui serait aggravée par des médicaments pris contre la tension : la personne, malgré sa faiblesse présente des forme de fausses chaleurs, celles ci pouvant donner de la tension (cas fréquent chez les personnes âgées). On entend souvent : "depuis que ma mère prend des médicaments contre la tension, elle tombe".
     
    Comment faire la différence ?
    - Avec un questionnaire fourni